Qui ? Quoi ?Assurances ... Où ?
zone autocompletion

Vous recherchez une entreprise, vous souhaitez rentrer en relation directe avec une société, chercher un spécialiste de la santé, de l'immobilier, de la justice ou encore de la restauration ! Vous trouverez dans cet annuaire toutes les professions classées par secteur d'activité :
alimentationgastronomieartculturebeauté, bien-êtreemploiformation, enseignementimmobilier, informatiquehightechinternet, justice, droit, maisonhabitat,santéservices, business, shopping, modesorties, divertissementssports, tourismevie pratique.

L'Ile-de-France
Elle est similaire aux grandes métropoles Européennes pour les caractéristiques démographiques : forte natalité, déficit des échanges migratoires avec d'autres régions et grande attractivité pour les étrangers.
La région compte 11,6 millions d'habitants et regroupe 18,5 % de la population métropolitaine. Depuis le recensement de 1999, la population francilienne augmente de 0,7 % par an.
Cette croissance provient uniquement du dynamisme naturel de la région, lié à la jeunesse de la population. L'excédent des naissances sur les décès, d'environ 100 000 par an, correspond à une croissance démographique de 0,9 % par an.
L'augmentation de la population est cependant limitée par le déficit des échanges migratoires de l'Ile-de-France avec les autres régions.
L'arrivée de jeunes et le départ des plus âgés contribuent cependant à entretenir la jeunesse relative de la population francilienne : un habitant sur quatre a moins de 20 ans et un sur six, seulement, 60 ans ou plus. Cette part des plus âgés est la plus faible de France métropolitaine. La proportion de familles monoparentales et de personnes seules est plus élevée qu'en province. Moins de la moitié des ménages (48,5 %) est propriétaire de son logement contre 57 % pour l'ensemble de la France métropolitaine.

L'Ile de France est l'une des régions les plus attractives de l'Union européenne
Deuxième plate-forme aéroportuaire d'Europe et deuxième plate-forme fluviale d'Europe, dotée d'infrastructures ferroviaires à grande vitesse qui la relient aux grandes capitales européennes, l'Ile-de France est située au carrefour des échanges européens et mondiaux.
Elle est la première région économique française et l'une des premières au niveau européen. L'Ile-de-France contribue en moyenne par année pour 28,7 % au Produit intérieur brut métropolitain, grâce en particulier à la présence de nombreuses entreprises multinationales et une forte densité de sièges sociaux : un tiers des 500 plus grands groupes mondiaux possèdent un siège en Ile-de-France.
La région compte 7 des 71 pôles de compétitivité labellisés en France, dont 3 des 7 pôles mondiaux.
Fortement attractive, l'Ile-de-France est la deuxième région en Europe et la première en France en matière d'accueil des investissements étrangers.
Elle est la première destination touristique au monde et l'une des capitales mondiales des salons et congrès professionnels.
Parmi les premiers bassins d'emploi européens, la région offre environ 5,6 millions d'emplois, salariés pour 94 % d'entre eux. Sa main-d'oeuvre est hautement qualifiée : elle comprend 36 % des cadres et près de 37 % du personnel de la recherche publique de la France métropolitaine. Les services marchands sont surreprésentés dans la région, notamment les activités marchandes de conseil et d'assistance, les activités financières et immobilières, ainsi que celle de recherche-développement et les activités culturelles. L'Ile-de-France reste la première région industrielle malgré la diminution persistante du nombre d'emplois dans l'industrie.

Les revenus des Franciliens sont plus élevés en moyenne que dans les autres régions
Après plus de 10 ans d'évolution de l'emploi moins favorable qu'en province, l'emploi francilien a fortement augmenté entre 2004 et 2007.
La croissance de l'emploi est en moyenne de 1,2 % en moyenne par an contre seulement 0,9 % en province. Le taux de chômage reste plus bas qu'en province, malgré une augmentation sensible depuis la fin 2008.
En Ile-de-France, le revenu disponible par habitant est nettement supérieur à celui des autres régions mais les inégalités de niveau de vie sont plus prononcées qu'en province.
L'ampleur des disparités s'explique avant tout par la présence de ménages à très hauts revenus. Les revenus fiscaux sont nettement plus élevés à l'ouest et les disparités de revenus sont d'autant plus marquées qu'on se rapproche du centre de l'agglomération parisienne.
Un Francilien sur neuf vit dans une zone urbaine sensible (ZUS).
L'Ile-de-France compte par ailleurs 26 zones franches urbaines (ZFU) parmi les 100 de la métropole. 
source insee.

X